dimanche 8 mai 2022

La Marseillaise d'Auguste Pinelli ... et le 8 mai 1945 est ...le 9 mai !


 La fête du 8 mai 1945, fin de la seconde guerre mondiale, vaut bien une Marseillaise ?

au moment où le monde libre continue d'armer l'Ukraine... pour protéger nos frontières

J'adore la Marianne du peintre Auguste de Pinelli (1823-1893)

exposée dans un étonnant musée de la Révolution française ...à Vizille en Isère ! 

on ne le voit pas, mais elle montre une phrase enflammée du doigt de la main droite

PRO PATRIA !


on devine mais on ne voit décidément pas : vous me croyez ?

je vous montre en entier :

sous la main de Marianne, on devine les armées étrangères !

au premier plan, les engagés volontaires, harangués par l'officier à cheval


dessous c'est notre Rouget de Lisle, 

inspiré


il a laissé son sabre pour écrire plus cool, sur la table à droite



Le 20 avril 1792, la France en révolution entre en guerre contre l’Europe des monarques coalisés. Quelques jours plus tard, le maire de Strasbourg, le baron de Dietrich, lors d’une soirée en compagnie de militaires qu’il avait coutume d’organiser, constate avec regret que la France révolutionnaire ne possède pas d'hymne national capable de galvaniser ses soldats et les volontaires engagés afin de défendre la “ patrie en danger ”. Touché par la remarque du baron, le capitaine du génie Claude-Joseph Rouget de Lisle, poète et musicien à ses heures, compose dans la nuit du 25 au 26 avril les paroles et la musique du Chant de guerre pour l’armée du Rhin. Le chant est bientôt adopté par les fédérés marseillais qui en montant à Paris vont le populariser et l’imposer comme chant patriotique et révolutionnaire. Ils lui donnent aussi son nom, Hymne des Marseillais puis La Marseillaise, laquelle devient chant national par le décret du 14 juillet 1795 (26 messidor an III) qui ne sera toutefois définitivement appliqué qu’à partir du 14 février 1879.

voici l'invitation adressée à la nouvelle Présidente du Comité commingeois de la Légion d'Honneur...

... la messe d'autrefois aurait-elle disparu ?

8 mai 2019 ... avant la pandémie 

Premier hymne national moderne, La Marseillaise joue un rôle de pionnière dans l’expression manifeste d’une conscience nationale. Malgré une double dimension – révolutionnaire et nationale – qui lui a valu une image parfois ambivalente, ce chant s’est vu définitivement consacré comme hymne national avec l’avènement de la IIIe République et la célébration du centenaire de 1789. Outre cet aspect conjoncturel, le tableau illustre parfaitement le rôle de ce chant dans les exploits militaires des armées françaises révolutionnaires, comme l'a évoqué Olivier en 1820 dans son Histoire critique et militaire des guerres de la Révolution : “ Les générations à venir s’étonneront de voir des chansons figurer au nombre des causes des succès militaires, mais il n’en demeure pas moins avéré que ces couplets, pleins d’énergie et de patriotisme, accompagnés par la musique la plus martiale, animèrent une jeunesse ardente, contribuèrent à faciliter les levées, enflammèrent le courage des soldats et leur firent soutenir les privations avec autant de gaieté qu’ils affrontaient les dangers. ”


bon 8 mai !

Roberto Alagna chante "la Marseillaise" de Berlioz


amour sacré de la Patrie
conduis soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie
combats avec les défenseurs


personne mieux qu'Eugène Delacroix

n'a montré la Liberté


make Art, not war

Shepard Fairey, pseudonyme Obey, est un street artiste américain, sérigraphiste, muraliste et illustrateur né le 15 février 1970 à Charleston en Caroline du Sud. He made it in sept 2014


Nous sommes en 1981, Pierre Delanoë et Claude Lemesle écrivent "Je chante avec toi Liberté" interprétée par Nana Mouskouri. Elle est basée sur l'air du chœur des esclaves hébreux, également connu sous le nom de "Va, pensiero," tiré de l'opéra : Nabucco de Giuseppe Verdi, arrangé par Alain Goraguer.

Le disque se serait vendu à environ 723 000 exemplaires selon le site InfoDisc.fr, faisant de celui-ci un des plus gros succès de la chanteuse en France.

L'armistice mettant fin à la seconde guerre mondiale a débord été signé à Reims, où Eisenhower avait son PC, le 7 mai 1945, à 2 h 41, dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt) abritant le Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force, par le maréchal allemand Alfred Jod, en présence des généraux américains Walter B. Smith et Eisenhower, du général français François Sevez et du général soviétique Sousloparov, les combats devant cesser le 8 mai à 23 h 1. L'acte signé est purement militaire ! Première étape ! 

Cette signature provoque la fureur de Staline qui veut que la capitulation de l'Allemagne soit signée dans sa capitale, à Berlin, où les soldats de l'Armée rouge règnent en maîtres. L'exigence de Staline est honorée et une nouvelle signature a lieu le 8 mai, dans la nuit du 8 au 9 mai à 0 h 16 heure russe (23 h 16 heure de l'Ouest), dans une villa de Karlshorst, quartier général du maréchal Georgi Joukov dans la banlieue Est de Berlin (aujourd'hui le musée germano-russe Berlin-Karlshorst). 


de Gaulle a envoyé le Général de Lattre de Tassigny représenter la France

Les représentants de l'URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis arrivent peu avant minuit. Après que le maréchal Georgi Joukov eut ouvert la cérémonie, les représentants du Haut commandement allemand, dont le maréchal Wilhelm Keitel, sont invités à signer l'acte de capitulation entrant en vigueur à 23 h 1, heure locale (heure d'Europe centrale), soit le 9 mai à 1 h 1, heure de Moscou. C'est l'amiral Hans-Georg von Friedeburg et le maréchal Keitel qui signèrent l'acte de capitulation. 

Voilà pourquoi la reddition a lieu le 9 mai 1945 pour les Soviétiques et les pays est-européens alliés. De ce fait les Soviétiques, puis les Russes et leurs alliés est-européens, commémorent cette capitulation le 9 mai, sous le nom de Jour de la Victoire.

La reddition a donc lieu le 9 mai 1945 pour les Soviétiques et les pays est-européens alliés. De ce fait les Soviétiques, puis les Russes et leurs alliés est-européens, commémorent cette capitulation le 9 mai, sous le nom de Jour de la Victoire.

https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000000170/signature-de-l-acte-de-capitulation-de-l-allemagne-a-berlin.html

le titre : "Mai victorieux"

Dans les rues, vous verrez beaucoup de personnes porter le ruban de Saint-Georges. Orange orné de trois rayures noires, ces couleurs symbolisent le feu et la poudre et proviennent du blason de l’Empire russe, composé d’un aigle noir sur un champ d’or. Il a été instauré sous Catherine II afin de récompenser ses officiers et soldats. Aujourd’hui, il est porté fièrement en hommage aux vétérans.

"Victoire" = победа

c'est donc demain que Vladimir Poutine fêtera le double évènement du 9 mai 1945, et l'occupation de l'Est de l'Ukraine, dont il prétendra avoir mis (littéralement) en cendres "les nazis"...

... et rétabli la Liberté, (selon les critères de la propagande soviétique ...! ! )


Quand tu chantes je chante avec toi liberté

Quand tu pleures je pleure aussi ta peine

Quand tu trembles je prie pour toi liberté

Dans la joie ou les larmes je t'aime

Souviens-toi de jours de ta misère

Mon pays tes bateaux étaient tes galères

Quand tu chantes je chante avec toi liberté

Et quand tu es absente j'espère

Qui-es-tu? Religion ou bien réalité

Une idée de révolutionnaire

Moi je crois que tu es la seule vérité

La noblesse de notre humanité

Je comprends qu'on meure pour te défendre

Que l'on passe sa vie à t'attendre

Quand tu chantes je chante avec toi liberté

Dans la joie ou les larmes je t'aime

Les chansons de l'espoir ont ton nom et ta voix

La chemin de l'histoire nous conduira vers toi

Liberté, Liberté


https://www.youtube.com/watch?v=Ho7SvxCjC_A&ab_channel=NanaMouskouri

la propagande prône la nouvelle femme soviétique :

...une superwoman assumant ses responsabilités dans l'accomplissement de ses différents rôles - citoyenne communiste, travailleuse à temps plein, épouse et mère. Une mère-héroïne reçoit une médaille lorsque elle a dix enfants ou plus.

le titre du bas :

"chaque jour, chacun est un peu plus heureux" :


с каждым днем ​​все немного счастливее


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire