samedi 11 mai 2019

J'ai retrouvé le pont romain de Generest

A quelques kilomètres à l'Ouest de la frontière de la Haute-Garonne, département bien intégré dans le monde moderne grâce à Airbus et la mégapole toulousaine (du moins les Toulousains la voient comme telle), subsistent les Hautes-Pyrénées. En dehors de Tarbes et de Lourdes, l'activité urbaine est réduite, et les paysages du coup restent étonnamment préservés. Poursuivant ma recherche des vestiges antiques dans la partie voisine de Saint-Bertrand, il y a bien entendu Tibiran dont je vous ai tant parlé. Tibiran abrite aussi les grottes de Gargas (faux, c'est Aventignan tout proche). Et forcément, la route romaine de Dax se dirigeant à l'Ouest, il y a encore des vestiges romains....

... comme le pont romain de Generest

l'église de Generest consacrée à St-Etienne, le premier martyr : est-ce lui montrant ses côtes à droite ?

Comme les rares photos sur internet ne me conviennent pas, je décide de m'y rendre, ignorant que je me lance dans une aventure : je traverse la Neste, me retrouve au milieu de prés d'un beau vert tendre. La solution consiste à poursuivre jusqu'à Generest, le village des "gens généreux" parait-il. Le seul repère est l'église, les seuls habitants sont un éleveur de moutons qui a construit une énorme bergerie en bacs acier heureusement de couleur verte. Et un conducteur de tracteur qui veut bien m'indiquer le chemin pour retrouver le pont : je suis passé devant sans le voir, je dois rebrousser chemin. Comme il sera à ma gauche dans le lit de la rivière, je le verrai quasi du premier coup.

Un joli pont qui part de nulle part pour arriver nulle part ...

... il a été ainsi préservé !




en haut les sommets calcaires : nous sommes en plein karst
en bas la rivière, transparente, fraiche, coule sur l'argile ... comme avant !

la route à voie unique rejoignant Generest à Aventignan longe L'arise à flanc de coteau
des transversales traversent les bois : c'est là, j'ai posé un point noir


Bizarre : que vient faire un pont bâti de pierres sèches en grand appareil dans cet endroit ?

le propriétaire (romain) était-il un forestier désireux de débarder ses bois ?

vous avez observé ? c'est quand on a trouvé que l'on découvre la pancarte !



dos d'âne typique sur le sommet du pont

passé le pont : on va dans le bois

le chemin (romain) est-il empierré dessous ?

je vous l'ai dit : il est nulle part !


à l'aval, une mare a été aménagée pour se tremper les pieds... ou faire boire les brebis ?



les brebis délaissent cette plante ...

trouvez son nom ?


pas très ragoutant comme plante : l'hellebore fétide


PS : j'ignore encore en ce moment précis qu'il existe pas loin le gouffre de Poudac bien connu des spéléo : problème, il faut un sous-marin pour l'explorer, pas un drone ! Norbert Casteret l'a exploré en 1912 et, naturellement, a trouvé un lac ; des salles  souterraines ...et  les restes d'un ours des cavernes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire