jeudi 7 juillet 2016

Lucioles japonaises


Des lucioles en voici des millions : le photographe, c'est Hiroyuki Shinohara, dont j'ai trouvé la page facebook, heureusement traduite en caractères romains.

Il aime la nuit, les étoiles, les lycènes, et les lucioles qu'il photographie en laissant son objectif ouvert : effet garanti !












je vous avais prévenu :

on peut s'éclairer avec des lucioles !


Van Gogh avait compris cela il y a cent ans !

Connues en japonais sous le terme «hotaru», les lucioles représentent une métaphore de l'amour passionnel dans la littérature et la poésie japonaise, depuis le 8è siècle. On pense aussi que leurs queues illuminées renferment les âmes des soldats morts sur le champ de bataille.



«Hotaru no Hikari» («lueur de la luciole») est une chanson populaire entonnée pour un départ, comme une cérémonie de diplôme à l'université, sur l'air de «Ce n'est qu'un au revoir».

Le jardin Sankeien de Yokohama organise du 5 au 13 juin ses soirées des lucioles, un événement qui accueille un millier de visiteurs. Le parc des lucioles de Fussa, dans la banlieue ouest de Tokyo, est lui aussi célèbre pour ce phénomène.

La population de lucioles décline rapidement, depuis quelques années, à cause de la pollution et de la destruction de leur habitat naturel. Mais un nouveau problème est également apparu, avec l'action de délinquants qui pillent les zones connues pour accueillir des lucioles, pour ensuite revendre les insectes à des hôtels et des restaurants. 

décidément, ici et là-bas, tout fout le camp !




1 commentaire:

  1. bonjour Je cherche à vous contacter au sujet de l'utilisation d'une photo publiée sur votre blog dans un film qui doit être projeté dans le cadre de l'exposition sur le Moyen Age à la Cité des Sciences. Il s'agit de l'image d'une mosaïque représentant des poissons, probablement prise à la Villa Romana del Casale, en Sicile. S'agit-il d'une photo que vous avez prise vous-même ? Je ne sais pas comment vous contacter autrement, merci de me répondre par avance ! Bien cordialement, Coralie Garandeau coranews@gmail.com 07 53 53 33 54

    RépondreSupprimer