samedi 1 septembre 2018

Nicolas Hulot libre




C'est difficile de démissionner, car quelqu'un vous dira toujours que la politique, c'est le temps long. Qu'il ne faut rien lâcher. Qu'il faut persévérer, insister, tenir, durer, s'imposer.... même quand vos amis ne vous soutiennent pas à la hauteur de ce que nécessite, pour vous, la situation...de la planète Terre...



Mais Nicolas est pressé

la terre, elle  brûle tous les jours

la mer monte, les falaises s'écroulent, et l'eau douce rétrécit...




avec la montée des multinationales

des lobbies

la perte d'influence des Etats, le gaspillage des énergies d'une Europe divisée

je m'interroge : n'est-on pas davantage influent, libre

plutôt que prisonnier d'un Gouvernement ?

Nicolas Hulot a tranché

je suis sûr que sa décision le crucifie. Mais qu'il rebondira, et qu'on l'entendra davantage, libre !

Respect !




Todo lo que era solido !

« Un homme libre est toujours une énigme pour les autres
Il leur fait peur au plus profond d’eux-mêmes »




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire