jeudi 24 janvier 2013

Scientific illustrations 5ème partie


Je devrais plutôt dire : Paléoillustrations


C’est pour représenter les ères géologiques que le dessin s’impose. Vous allez me dire qu’avec Jurassic Parc, on a infiniment progressé, puisque non seulement on voit le détail de chaque écaille d’un Tricératops, mais on le voit bouger et on l’entend gémir !

N’empêche que je me régale à regarder les images du temps passé, par exemple quand le dessinateur (ils sont nombreux et apparemment vendent bien leurs œuvres) vous renvoie à l’éocène (il n’y a pas si grande différence avec le miocène !). On voit le Créateur de l’Univers façonner un diplodocus ; la pangée avant la dérive des continents ; divers animaux préhistoriques ; et surtout le milieu terrestre ; lacustre et marin dans lequel tout ce monde se mouvait (et s’étripait grave).




































Il y a des singes, des austrolopithèques, des hommes de néanderthal (ils sont blancs), et bientôt des humains ! L’énorme astéroïde qui asphyxiera la terre et les dinosaures est déjà visible dans le ciel, comme une seconde lune. Les dinosaures se recouvrent de plumes pour préparer la généralisation des oiseaux. La mer est peuplée de monstres énormes, ancêtres des baleines, et chacun bouffe son concitoyen sans la moindre idée de ce que peuvent être l’égalité, voire la solidarité, encore moins la générosité, ou encore la compassion.



Quelles scènes de chasse se dénouent dans ces jungles authentiques, faites uniquement de végétal et d’animal, sans que l’homme ait apporté encore aucun progrès à la création (brute de décoffrage). C’est vrai : pas de bulldozer, ni de gratte-ciel, encore moins de lignes électriques.





















néanderthal, pas encore sapiens !




















soit dit entre nous...
...ça devait être infernal à vivre !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire