samedi 18 juin 2022

Merveilles impressionnistes : l'Art si expressif ... pour dire l'indicible !


Je commence par cette peinture, "blues" d'un artiste russe justement, Anatoly Nikich-Krilichevsky (1918-1994). Comme tout le monde je réfléchis à la logique qui anime Poutine avec son acharnement à anéantir l'Ukraine. Et à notre Président qui revenant de Kiev, a lancé la candidature de l'Ukraine à l'Union européenne, répétant "qu'il ne faut pas l'humilier, Poutine". Ouf ! on a évité le risque de soumission à l'envahisseur, en proclamant "la victoire finale de l'Ukraine". Poutine fait semblant de railler, du moment que l'Ukraine ne rentre pas dans l'Otan ! Il vient de nous couper le gaz ! Avec la canicule, on n'imagine pourtant pas comment on va se chauffer dans cinq mois ? Pourtant, notre fragilité à nous augmente... nos centrales nucléaires sont à la peine, l'eau fait défaut pour nos cultures, le lac de Serre Ponçon vide, comment va-t-on alimenter Marseille en eau ? Le maquis de Catalogne brûle... vous allez dire que l'on vote demain ... mais pour décider quoi ? 

on comprend que cette situation donne le blues, 

... avec Guernica en arrière-plan !

Et puis, j'ai compris (ou j'ai cru comprendre) ! Tout le monde explore le cerveau de Vladimir, en se demandant ce qui l'anime, de s'accaparer de force la Mer Noire, après la Crimée ? 

J'ai trouvé (je vous livre cette suggestion) dans le tableau qui suit :


le titre est "Summer". On se voit très bien derrière une verrière semblable, attablés à manger des crustacés, en regardant la mer : dans pas longtemps, on sera en  maillot pour tremper dedans !

sauf que l'explication change tout :


voici Vinogradov, impressionniste russe, il nous montre... la Crimée ! 

il récidive dans cette toile


quand on vit la plupart de l'année dans le froid de Moscou, bonjour le vin, la mer, la dolce vita

Odessa pas loin... Vladimir la veut, la Crimée, et tout ce qu'il y a autour !

les artistes nous montrent le monde avec leur regard, il change notre perception

c'est du moins l'effet que cela me fait ! 

Car Emmanuel, (qui ne veut pas humilier Vladimir), 

il a, lui, tout ce que Vladimir voudrait :

Van Gogh aux Saintes Maries de la Mer, encore mieux que la Crimée !

la mer en Provence, pas loin de Brégançon de Nicolay Bogdanov-Belsky (1868-1945)

la mer hispanique de Sorolla

la Manche de Monet devant le Musée d'Edouard Philippe au Havre

c'est vraiment super le Havre !

la mer de Monet à Etretat

Monet repart cette fois en Méditerranée, un coup de Mistral au cap d'Antibes

Camoin sur le port de Marseille

et sa fenêtre sur St Tropez

Marquet à st Tropez

heureux les pays, heureux producteurs d'agrumes



que ce soit de Van Gogh ou Caillebotte


ou les melons et pastèques si précieux pour les apéros d'été

Liz Bonham

il n'y a pas que la Russie et l'Ukraine pour cultiver le blé



le blé, devenu arme stratégique



l'Europe cultive aussi le tournesol, bizarre quand les fleurs sont fanées !

je découvre ces drôles de tournesols sans fleurs, de Van Gogh, où l'on ne voit que les graines

drôle si l'on peut dire : Denis Sarazhin n'est pas un nazi, mais un peintre Ukrainien !


Jean-Marc Nattier autrefois nous montrait "la Justice poursuivant l'Injustice"


avec ce commentaire de Balzac en Anglais : "les lois sont des toiles d'araignées qui laissent passer les grosses mouches, mais attrapent les moucherons" !


là encore : "il ne faudrait pas humilier l'injustice" ...?...

... de peur qu'elle se venge, et finisse par gagner ?

je crains que chaque fois qu'Emmanuel téléphone (longuement) à Vladimir

Vladimir se conforte dans sa folie :

 -"celui-là, avec son arrogance, je vais me le faire un jour"

bien entendu il se parle dans sa tête ... il s'exprime en Russe ...

il lui faut ab-so-lu-ment la Crimée, et tout autour ! 

je découvre "le Pont de Crimée, dit "le pont de Poutine"

je découvre "l'or de Crimée"

la présence des anciens Grecs sur place, rejoignant l'or des Scythes...

... ce sont les origines : Poutine les veut...

je vous en parle très vite !

Orphée poursuivi par les Furies, gardiennes des enfers Bouguereau 1962

Elles tourmentent ceux qui font le mal. Elles les poursuivent inlassablement sur Terre en les rendant fous. Au sens large, les Érinyes sont les protectrices de l'ordre établi. Dans l’Iliade, ce sont elles qui ôtent la parole à Xanthe, le cheval d'Achille, et privent Phénix de descendance. Leur rôle dans l'ordre social des hommes et des choses est tel qu'il a fait dire au philosophe Héraclite que si le soleil décidait de dévier sa course, elles sauraient l'y ramener. 

Vladimir ignore certainement ces vieilles histoires :  il vit l'instant présent, 

il ballade Emmanuel

il veut simplement se faire un Empire... à n'importe quel prix : il pulvérise l'Ukraine de tirs d'artillerie

comme tous les tyrans :

il préfère voir l'Ukraine détruite, 

que comparer son développement, à la stagnation qu'il impose à son peuple


de toute façon, il ne peut supporter que ses copains dégustent des huitres (de Picasso) en Occident

sans lui !


notre culture, notre Art, notre Patrimoine, 

définissent nos racines

décrivent qui nous sommes, quelles sont nos valeurs !





seules les fleurs et natures- (pourquoi dit-on "-mortes") de Matisse

m'apportent un peu de Paix

la mer derrière la fenêtre change toute l'ambiance :
sommes-nous conscients que tous ces avantages font souffrir Vladimir ?


PS : je vous expliquerai bientôt ce que signifient ces curieux propos :



l'or de Crimée... rendu par les Pays-Bas à l'Ukraine ! 

c'est très récent... les Pays-Bas ont humilié Vladimir ! ! 



déjà à l'époque lez Ukrainiens avaient récupéré l'or de Crimée alors occupée par les Russes

or l'or de Crimée était majoritairement... à l'Ermitage ! ! 



déjà, ils étaient ultra-violents !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire