jeudi 25 mai 2017

Coupe Verre Français

…aux papillons…


Bien qu’ayant renoncé à poursuivre une collection de Verres Français du célèbre Charles Schneider, je suis attentivement les ventes sur interenchères, et sur ebay . Récemment, était à vendre une superbe coupe, à un prix non moins « soutenu ». Et pourtant : le problème de ces verreries est d’avoir été décoré sur la partie extérieure : avec de l’acide fluorhydrique (interdit d’emploi par le principe de précaution) les multiples couches de verre empilées sur la pièce initiale non protégées par du bitume de judée appliqué au pinceau sur les parties à protéger étaient corrodées et dissoutes, laissant voir le dessous.


Le décor aux papillons (comme celui aux poissons) est célèbre car sur du verre à la base blanc opaque, typique de la « pâte de verre », étaient superposées des couches rouge et bleu relativement violents. Le décapage aboutit à un appariement de couleurs contrastées que voici.




vous voyez : le dessus n'est pas décoré et pourtant très visible
même difficulté avec cette forme
Par contre, l’intérieur n’est pas concerné, ce qui reste invisible quand il s’agit d’un vase quasi fermé, d’une veilleuse elle aussi fermée, d’une lampe, ou d’une suspension.

L’exception est justement la coupe, car de dessus ou voit l’intérieur déployé à l’excès, non décoré, alors qu’il faut glisser l’œil dessous pour voir la décoration.


Comme c’est une occasion d’admirer des papillons en verre (stylisés à partir de dessins de noctuelles), je ne me prive pas.

Peut-être un de mes lecteurs (trices) dispose-t-il(elle) de trois mille (trois cents) Euros ?

Je l’engage à faire une offre, mais attention, quand on achète une première pièce

il en faut rapidement des tas d’autres…pour faire la collection


Ca peut vous coûter très cher !


voici par exemple des pièces aujourd'hui inabordables...

...et introuvables :













la signature doit être bien lisible 



un dernier exemple de collection impossible :



PS : on retrouvera dans le même thème :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire