mercredi 21 décembre 2016

Sphinx de la tomate (1)

american insects 1904
En me rendant au Canada à la recherche de l'Asclépiade plante nourricière du Monarque, je réalise que ce pays cousin abrite toutes sortes de Sphinx absents chez nous : comme le sphinx de la tomate, mieux encore, le sphinx du tabac,  pourquoi seulement aux Amériques ?

Durant les trois jours qui nous séparent de Noël, je vais vous parler de trois phénomènes...du moins pour votre serviteur ami des papillons !

Ces sphinx disposent de trompes énormes, comme notre sphinx du liseron, et leurs chenilles arborent des queues impressionnantes, qui leur ont donné leur nom anglais : hornworm. Tomato hornworm pour celui dont je vous parle aujourd'hui. Leur appétit est vorace, que ce soit sur les tomates, les aubergines, et les poivrons, elles sont la hantise des jardiniers.








tomato worm : le ver de la tomate
la horn, la trompe, est énorme !

L'adulte est banalement gris...sauf quelques détails :



Regardez la tête : de loin, on dirait un peu une tête de singe !

Quant au corps, il est ponctué de cinq taches orange, d'où le nom : Manduca quinquemaculata. Nous verrons que son cousin, le sphinx du tabac très ressemblant, est pourvu de six taches, vous devinez que son nom est donc  sexta. 

Quand on pense que Linné a donné un nom à tous ces papillons !



la prochaine fois, je vous montre 

sexta


il suffit de compter : c'est cinq !
Quant à la chenille, elle a bien la longue horn

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire