jeudi 8 décembre 2016

Les papillons dans la peinture (30)

Cela fait presque un an que j’ai interrompu « les papillons dans la peinture », après 29 billets. Heureusement j’avais synthétisé l’adresse des 29 dans le dernier chapitre sur Luly Yang, publié le 6 janvier 2016. Le 2 avril, je faisais la synthèse lors d’une présentation publique dans une grande salle du cinéma le Régent, en commentant « mes plus belles histoires de papillons ». Je recommençais le 9 novembre avec « la ruta de las mariposas ». Comme l’hiver arrive, il est plus facile de rester dedans au chaud, et de poursuivre les recherches. Car la série est loin d’être terminée : la preuve !

A force de fouiller, je réalise que l’âme a été souvent représentée par les peintres sous forme de papillons, y compris par des artistes auxquels je n’avais pas pensé : le surréaliste catalan Salvador Dali notamment : non seulement il a représenté l’âme sortant du corps mourant, mais il l’a peinte en Machaon ! Cela évoque pour moi des souvenirs tellement réels, n'est-ce pas Elizabeth ?

"Allégorie de l'âme, d'après Santa Teresa de Avila, Dali 1951,
signé des initiales. 
Salvador Dalí (1904-1989)

le ver surréaliste (il s'agit d'une chenille de ver à soie) se métamorphose dans le papillon mystique
31 x 23,2cm
D'autres, comme Ferdinand Küss (1800-1886), un autrichien, ont peint des Apollo sur fonds de fleurs, parfois des roses, ou mieux avec un massif alpin en arrière-plan. Ou encore Apatura iris et un flambé, à côté d’un vase de roses, et ...d’un lapin, que vient-il faire là ? Nous avons observé il y a un moment qu'il était l'image de la luxure ? Il faut dire que la mouche symbole de mort est bien présente en face. A force, on repère des détails qui passaient auparavant inaperçus !





Je reprends donc une petite série de six qui va nous mener des épisodes 30 à 35, avec des images inédites. Mon futur (hypothétique) bouquin sur « les papillons dans la peinture » prend forme, il suffit qu’il m’occupe comme cela pendant la période sombre où Perséphone a rejoint son époux aux enfers, au motif qu’il y fait plus chaud que dehors !

Je vous reparlerai de Perséphone !


c'est un mâle magnifiue, d'une précision inouïe !

 (à suivre)



 PS : la dernière fois, pour cliquer sur les 29 épisodes précédents :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire