samedi 16 janvier 2016

on ne mange pas les oeufs...

...de truite !

Ca y est : le nouveau bureau de l’Aappma Saint-Gaudens s’est installé dans le local de la place Clémenceau. Local célèbre puisqu’il abritait déjà les Chanteurs du Comminges, et l’Amicale du quartier ABBAL. AAPPMA signifie, ce n'est pas si évident si vous n'êtes pas pêcheur (en eau douce) : « Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique ». Le nouveau Président Laurent B. vient d’installer son Bureau, et prépare la saison 2016.

un pêcheur (il n'y a qu'une pêcheresse) sans canne ressemble à un homme (une femme) ordinaire
...et pourtant...!

Vous vous demandez : -"mais il connait tout le monde" ?

Yes, je m'y mets en effet...

je repère tous les gens sympa...!

...et j'aime depuis toujours les pêcheurs, "les sentinelles de la rivière". D'ailleurs, les oeufs (de poisson) ressemblent un peu aux oeufs de papillon, et il faut pour élever les uns et les autres la même méticulosité (qui confine à l'amour pour dire la vérité vraie).

Ne croyez pas que les truites viennent toutes seules ... du ciel ! De toute éternité, les Saint-Gaudinois ont repéré les sources qui sortent du plateau, comme la fontaine du Bourreau où a été lavée l’épée qui a tranché le col de Saint-Gaudens en 475. 

ce ne sont pas des poubelles mais des bacs de transport des truitelles
































Nous parlons nous du Bugadet, source sur laquelle a été construite la Pisciculture de Saint-Gaudens, et dans laquelle les lavandières locales lavaient leur linge. Beau local communal de style Art-Déco équipé comme il se doit : des bassins où circule l’eau de source, eau arrosée abondamment pour créer le maximum d’oxygène, car les œufs respirent dans l’eau ! La pisciculture vient d’être remplie de ces œufs, plus précisément, 800.000 (ce qui fait quand-même près de 70.000 douzaines !), vous imaginez le nombre de truitelles qu’il faudra faire grandir plus tard. 

Hygiène garantie, attention aux maladies, on est prié d’être rigoureux et de se laver les mains, comme cela on évite aussi la gastro ! Il faut savoir qu’à une température constante de 12°C, les truites fario (AOC) d’élevage en eau douce atteignent un poids compris entre 800 g et 1 kg un an après la ponte des œufs. Mais rassurez-vous, elles seront relâchées en avril-mai sous forme d'alevins (d'où l'expression alevinage) dans les cours d’eau de première catégorie du Comminges. L’ouverture de la pêche le 12 mars prochain se prépare ainsi dès l’hiver ! 



Promis, juré, craché (par terre)

quand ça éclot, je vous préviens !





Monsieur Martin

est tout à fait mal-venu ici !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire