jeudi 23 juin 2016

They’re out !

La perfide Albion a donc tranché : elle retourne dans son Ile ! Un drame pour ses membres, Irlande et Ecosse, pro-européens. Chute de la £ivre, il parait que les Parisiens vont se ruer sous la Manche pour aller faire les soldes à Londres ! Ils ne perdent jamais une occasion !

Hercule donnant l'empire de la mer aux Anglais

Après tout, ils ne faisaient pas partie de Schengen. Ils avaient conservé leur monnaie. Qu’ils n’aiment pas l’Europe telle qu’elle est, avec sa lourdeur, sa règle infernale de l’unanimité, nous non plus ! Nous l’avons manifesté en 2005 de la même façon, non ?

La seule et vraie question : cette Europe continentale qui reste telle quelle, on nous l’annonce pour au moins deux ans encore, tant l’article 50 est complexe à mettre en œuvre. Eh bien, va-t-elle se réformer ? Offrir aux peuples la transparence qu’ils réclament ? Dépasser les nationalismes actuels pour faire vraiment œuvre commune, sur l’immigration ; la sécurité commune face au terrorisme ; l’équilibre de la fiscalité ; du social ; de l’emploi ? Va-t-on enfin mettre en commun, comme pour le Concorde et l'Airbus, la révolution nécessaire de l’énergie verte ; une Défense réellement commune, une Justice partagée ?

Pour cela, il faudrait que les Nations dépassent leur ego, tirées par de nouveaux Pères Fondateurs, relançant l’impulsion que les Anciens avaient donnée à l'Histoire !

l'apothéose d'Hercule, Noël Coypel

J’entends sur Europe Guy Verhofstadt, ancien premier ministre belge, et président du groupe Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe au Parlement Européen. Il revient sur les crises qui fragilisent l'Europe, et appelle au sursaut, à ce dépassement.

Notre Président n’a plus qu’un an pour démontrer sa capacité à relancer le débat : c’est sa meilleure occasion de dépasser les primaires. Remarquez, l’opposition est devant la même opportunité : qu’elle nous dise ce qu’elle propose, Nicolas, tu viens de visiter Angela Merkel, bouge-toi utilement !

Le Président va parler dans la journée

Il y a 6 jours, nous commémorions l’Appel du Général

Il parlait depuis Londres, l’Europe n’avait pas encore été créée

J’attends vos appels,  François, Nicolas, Alain et tutti quanti


Soyez  à la hauteur de ce moment d’Histoire !

Noël Coypel était visionnaire en 1727 quand il a peint

Rape of  Europa

Philadelphia museum of Art



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire