vendredi 5 février 2016

Journée mémorable

Il arrive parfois que tout se passe bien : par exemple, partis à 9 heures, aucun bouchon, Paulette (enfin : le GPS) nous guide parfaitement rue d’Assalit. Nous non plus ne savions pas où c’était avant d’y aller. Pas loin du cimetière, au-dessus de la Gare. Numéro 30. Il y a même un parking visiteur. Nous sommes attendus à 11 heures. Arrivée en avance... je donne ma clé USB pleine. Je signe… la sortie est prévue le 10 novembre, après les corrections en juillet-août…

C’est signé…je croise les doigts pour ne pas malmener le destin

On en parlera quand ça sortira…pour Noël de cette année !


Il faut fêter ça : pas d’autre lieu que l’Entrecôte, une fois garés dans les sous-sols de Jean-Jaurès. J’annonce mon appartenance au guide Michelin. Je prends des photos, tout pour me faire remarquer. Le menu n’a pas changé depuis trente ans, davantage encore ? C’est toujours aussi parfait, la sauce a toujours cet arrière-goût de moutarde. La viande rouge est si tendre. Une merveille. La serveuse tout sourire me demande l’évaluation finale (de l’expert). Une fois payé mon écôt (pas question de me faire inviter) je distribue un 3 étoiles avec un +, qui déclenche l’approbation générale. Avec un petit Gaillac du château de Saurs, pour arroser le tout (avec modération) nous sortons ravis (nous aussi).






Direction les Galeries Lafayette (il y a toujours un produit de beauté à acheter au rez-de-chaussée)(et puis je me trouve un blazer avec 70% de rabais, et puis…) l’heure arrive : les puciers du premier vendredi du mois (nous sommes bien le 5 février) ont fini de déjeuner, on fait un tour.


















Et puis c’est 15H30, direction : Palais Niel, nous ne rentrons pas aujourd’hui, nous avons rendez-vous rue Ninau : Florence Grimm a reçu les truffes de Lalbenque distribuées par M. Zimmerman de Caussade, la célèbre Ville Tarn et Garonnaise plébicitée par les  Chevaliers du fiel. La vraie saison des truffes c’est maintenant. Dégustation le 11 février mais on peut s’exercer avant !

Retour sans bouchons, bien que tout Toulouse se rue vers le Sud : les pistes, l’air pur, le ski, avec ce soleil printanier, fuir à la montagne un vendredi soir autour de 16 heures, aucun Toulousain ne résiste.
Florence Grimm vend des produits extraordinaires

Nous revenons at home

les diamants noirs dans les poches…


on a signé, il faut re-fêter ça !


Florence vous convie le 11 février

venez nombreux !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire