mardi 2 février 2016

Jacques Henri Lartigue

à Rétromobile

Non, ne suis pas à Paris aujourd’hui, sic transit …cela va faire la seconde année sans… ! L’enjeu : faire comme si, cette année :  après la vente des Citroën Trigano dont je vous ai déjà montré les plus beaux modèles,  j’y étais quand-même. J’ai un correspondant qui doit me passer ses photos de modèles réduits…on verra bien s’il existe encore des B14 au 1/7° ?

cette célèbre photo a tout d'abord été éliminée, à cause de l'ovalisation des roues
qui plus tard a donné cette impression de vitesse remarquable
Hendaye 1927, Zissou le frère ainé à côté d'Ettore Bugatti
dans les Bugatti, Jean et Roland

C’est Lartigue qui est à l’honneur : le père, (je vous montrerai le fils ensuite). 1894-1986, en 1927 il avait 33 ans. Photographe dès 8 ans, son père Henri (pas facile de s’y retrouver entre les générations) lui offre son premier appareil photographique en 1902. Quand il exposera à New York à 69 ans, le monde découvrira étonné l’étendue de sa collection personnelle, dans laquelle il a immortalisé les années folles : des voitures, les plus belles de l'époque,  le thème de l’exposition à Rétromobile. Les femmes aussi, son fils Dany. Ses contemporains, Cocteau, Ettore Bugatti, les peintres des débuts du XXè Siècle. Hendaye en 1927 !
















Il se met à peindre, « imprégnant » son fils Dany, né en 1921. En 1980, l’exposition parisienne "Bonjour Monsieur Lartigue" au Grand Palais répondra à sa volonté de voir ouvrir son musée. On comprend pourquoi le fils voudra aussi ouvrir le sien à Saint-Tropez, la maison des papillons.

En 1971, nous n’emménagerons que 5 ans après, il reçoit la mention du prix du Livre des Rencontres d'Arles pour « Journal d'un siècle ». Jusqu’à ses derniers jours, il poursuit son œuvre à travers la photographie, la peinture et l’écriture. Il s’éteint à Nice le 12 septembre 1986. Il laisse plus de 100 mille clichés, 7000 pages de journal et 1500 peintures.

les cycle cars à l'époque !


Et Dany ? Je vous l’ai présenté déjà http://babone5go2.blogspot.fr/2013/12/lapollo-noir-de-dany.html. Comme son père, il a été attiré par la peinture. Il a découvert son Apollo noir qui l’a fait basculer dans l’entomologie. Il lui a fallu aussi son musée…à Saint-Tropez.


Les chats ne font pas des chiens !

Allez visiter Rétromobile !

Renée 1931 derrière un sublime pare-brise
on reconnait (les séniors reconnaissent)
Yvonne Printemps



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire