mercredi 3 février 2016

Compensations hivernales

Quoi de neuf ?

On me demande souvent : -« quoi de neuf ? ». A quoi la réponse pourrait-être : -« rien » ! Rien d’intéressant. Rien de neuf, rien qui ressemble à ces trucs dingues que l’on entend sur Europe, ou chez Pujadas. Rien de très original : on ne va pas crier sur les toits que l’on lit Finkelkraut ! Ou même ...Sarkozy...! (et Natacha Polony). Que l’on va au cinéma ! Voir "Chocolat" ! Que, tel le chasseur-cueilleur, je fouine les rayons de mon magasin d’alimentation pour dénicher des produits marrants ! 

Que la lumière du soleil du matin éclairant les plaques de neige du Quairats offre un spectacle d’autant plus magnifique qu’il dure quelques minutes à peine. Que je viens d’évacuer les feuilles mortes du pommier. Qu’il va falloir élaguer l’herbe de la pampa pour que les nouvelles pousses trouvent l’espace pour grandir. Que je viens de coller les plaques d’acajou de Christian sur les côtés du caddy (je vous montrerai quand le résultat sera photogénique).

il faut absolument avoir l'appareil photo sur soi
le Quairats ne peut être dégagé que quelques minutes le matin
Ah si : quelque chose de nouveau : un cassoulet de morue ! Cassoulet vous connaissez : c’est plein de haricots ; de jus ; de saucisse et de confit. Un vrai cassoulet de Castelnaudary peut être sublime, mais ensuite, comme le boa : on jeûne quinze jours. Dans un genre très différent les bretons proposent une choucroute de mer comme alternative à la choucroute de terre alsacienne.


Nous venons d’expérimenter le cassoulet de mer, avec de la morue salée. Chère la morue salée devenue rare ! C’est devenu un plat riche, avec beaucoup de morue à faire dessaler la nuit. Les haricots du cassoulet sont remplacés par des fèves, il en existe deux sortes chez Monsieur Picard qui les congèle pour nous. Hésitant, je prends les deux variétés pour les mélanger. Pour les herbes, le jardin est plein de romarin en fleurs, et de laurier. Parfum exquis de la garrigue. De l’ail (on n’en met jamais assez). Nous venons de goûter : merveilleux !

attention ! l'objectif se couvre de buée si l'on se précipite trop rapidement

Rien de neuf

ni de très original

S’efforcer d’être heureux nécessite

une énorme préparation.

…mais le résultat peut être à la hauteur


de l’investissement initial.

les fèves donnent une belle couleur chlorophylle
et les quartiers de tomates séchées l'été dernier font penser
aux pommes d'amour...toujours !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire