lundi 30 avril 2012

Buisson ardent


Voilà un nom qui fait rêver : si vous vous rendez au Monastère de sainte-Catherine au Mont Sinaï, (pour entendre parler de l’Exode 3,2), on vous montre une ronce commune, qui ruisselle en effet comme une fontaine, mais n’a rien de spécialement ardent me semble-t-il à part qu’elle a des épines qui peuvent vous faire saigner ardemment.















Deux autres plantes portent ce nom : le Pyracantha,  un genre botanique de buissons persistants et épineux de la famille des Rosaceae. Le mot Pyracantha vient du grec Pyros, le feu et Acantha, l'épine. Nos haies sont constituées de ce buisson, et font à l’automne des boules rouges très spectaculaires.

La fraxinelle est une plante d'environ 60 cm de haut qui apprécie les forêts tempérées. La couleur des fleurs peut aller du violet pâle au blanc. Elle est couramment utilisée dans les massifs en raison de son esthétisme et de son parfum. Ses feuilles ressemblent à celles du frêne (genre Fraxinus).

Durant l'été la plante se couvre d'une substance inflammable, gluante et très parfumée. Si une flamme est approchée de la plante, ou lors de grande chaleur, celle-ci prend feu instantanément tout en produisant une vive lumière, d'où le surnom de buisson ardent.


Je vous propose une quatrième interprétation : c’est notre azalée. Voilà à quoi il ressemble en ce moment, trempé par les pluies d’avril qui ne cessent pas, (ce qui explique l'impossibilité de tondre et pourtant ce serait nécessaire) ! C’est une boule de rose intense.




Un buisson,qui brûle de tous ses feux !