jeudi 12 février 2015

Remorque




Naturellement, cela évoque Remorques, avec Jean Gabin. Pourquoi aimai-je les remorques ? J’en ai possédé autrefois une vraie, un outil magnifique pour mettre tout ce qui n’entrait pas dans la voiture pour partir en vacances.

Il y a des journées comme ça où tout fonctionne : Christian me livre le couvercle ce matin, et entre midi et deux me construit une « route des Pyrénées » : ça ne se décrit pas, il faut voir pour le croire, ça va être magnifique (une fois peint) : il construit avec une rapidité extraordinaire, et avec précision, c’est un plaisir.

Ensuite Benjamin de Décor Pub  retrouve mon dossier dans un ordinateur pourtant plein à craquer , et me promet les lettres de la remorque, sans oublier les fameuses immatriculations.

avec les amandes c'est une merveille




C’est jour de marché : Jean-Christophe Couribaut (patron de la pisciculture de Lombres à Lombres dans le 65) me vend deux truites superbes pour le prix faramineux de 4,2 Euros les deux, d’où un régal culinaire qu’aucun restaurant ne saurait offrir, puisque ce sont des farios à chair blanche, rien à voir avec les chairs saumonées obtenues par gavage de gamarres dans les autres piscicultures.

Motivé comme je suis, je découpe une caisse (j’en reviens à la remorque) et comme j’ai rêvé toutes les nuits précédentes de la galerie, je me lance, je soude, et voici une première approche, comme un patron de vêtement.







































petits fignolages devant : découper suivant trait.
La galerie sera plus basse, à ajuster suivant mode d'attache
tout va être recouvert d'alu, et peint naturellement
puis décoré puisque les lettres sont commandées....

inscription : surprise



Une fois en place, il n’y a plus qu’à
il est probable que collage et polissage vont prendre plus de temps que ce premier bâti.

j'ai un mois devant moi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire