lundi 7 avril 2014

Premier conseil




La cérémonie d’installation a toujours lieu le dimanche qui suit le vote. Le Maire précédent a du décommander les petits fours, mais est présent avec la minorité : les six ex-têtes de sa liste. Les 27 majoritaires placés par ordre alphabétique occupent l’essentiel de la table en U, total 33. Le doyen préside, (à un an de différence cela aurait pu être votre serviteur) et fait voter les élus : un par un, c’est le défilé, devant l’assistance (admirative) réunie au stade de rugby. Car c’est au stade qu’existe la salle la plus grande, susceptible d’accueillir le Conseil. Le Public ; et la table où est prévu l’apéritif (commandé par la nouvelle équipe).

notre tête de liste est élue, avec 27 voix : ouf, personne ne s’est trompé !

applaudissements !

La presse est là, l’évènement étant de taille, la tête (réjouie ou fermée) que font les uns et des autres étant vivement recherchée pour la Dépêche du lendemain. Figurant sur la photo de groupe, je ne pouvais la prendre moi-même : j’ai attendu aujourd’hui lundi pour la récupérer et vous la présenter. Elle est prise en panoramique puisque nous sommes 33, la taille du gouvernement avant resserrement. Le must sont les adjoints qui sont au nombre de 30% donc 9, et qui forment le « gouvernement resserré »,  de combat.



Comme nous sommes  lundi, je viens de faire mon repérage officiel à la Maire où je puis désormais entrer, et viens de prendre mes nouvelles fonctions. Je suis chargé …du protocole des commémorations officielles ! (mais pas que)

C’est le privilège de l’âge, (sans doute), et des cheveux blancs.

Pendant une période de six ans, j’ai vaqué à mes affaires personnelles et, comme le dit si bien Voltaire, ai cultivé mon jardin. Mon vrai jardin d’une part, première tonte harassante hier profitant du soleil. Et mon jardin secret, (pas tant que cela) dont fait partie ce blog. J’avais donc remisé mes costumes (car j’en avais plusieurs). Mes cravates (j’en avais des tas, acquises chez Façonnable  avant que les prix rendent cet achat impossible). Et mes décorations.

la parité strictement observée

Vu le caractère solennel de la réunion d’hier, j’avais remis le tout, belle allure, très officiel, je vous jure que c’est vrai, quelques dames (au moins deux)(d’un certain âge) m’ont susurré à l’oreille la célèbre phrase du film d’Isabelle Mergault, où Meddea Marinescu dit à Michel Blanc (en roulant les R) : « je vous trouve très beau » (en ce qui me concerne, elles parlaient surtout du costume).

Le Maire découvrant cette tenue (comme quoi l’habit fait bien le moine), m’a de suite attrapé au cours du repas qui suivait, pour me dire : -« je suis pressé par les organismes officiels (j’ai appris en Corse qu’il s’agit des autorités Civiles ; Militaires et Religieuses) de valider le programme des cérémonies prochaines : tu seras leur interlocuteur »

Je prends tout cela très au sérieux, pour apprendre il y a quelques heures que les cérémonies du 8 juin n’auront pas lieu le 8 juin, mais le 29 avril. Dans 22 jours ! Vous avez compris ? Déjà le nouveau Premier Ministre montre son efficacité, et anticipe le calendrier ! On a intérêt à suivre !

Nous serons prêts naturellement, car nous sommes des pro.

Je me rappelle la devise scout :

« be prepared »


Toujours prêt !

je profite de la circonstance pour vous montrer la République de la Sorbonne :
j'adore les République(s)
vous avez noté qu'elle est armée d'un glaive à la main droite :
"qui s'y frotte s'y pique !"

P S : le prochain épisode dans quelques jours risque de s'appeler : troisième tour !
                                           il est donc prévu...une suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire