mercredi 16 avril 2014

3ème tour...



amère victoire

le mille-feuilles est bien bouclé

Gérer la commune, oui. Mais la communauté de communes peut-elle bouleverser le vote de la ville-centre ? peut-elle gérer la ville-centre ? La contraindre ? Malgré le vote des citoyens ?

YES

transports ; économie ; tourisme ; communication ; médiathèque…

voilà ses domaines de compétences !

J’ai commencé la dernière fois à vous présenter le mille-feuilles administratif dans lequel nous sommes coincés, comme la crème entre deux feuilles de pâte (brisée) du gâteau du même nom. Faites attention, il est parfois difficile à ingurgiter ! (1)















Je vous explique :

-notre commune toute seule compte 12000 habitants :                        1 = 12000
-les 19 autres communes de l’intercommunalité, 8000 habitants :       19 =   8000

Total : 20.000 habitants. Ce n’est pas rien en France : la taille de Cahors ; Concarneau ; Annecy-le-Vieux ; Saint-Lô ; Le Puy-en-Velay ; Sedan et Verdun ; Lannion ; et même Neuilly-Plaisance !

Citoyen lambda, vous pourriez en déduire que la ville-centre représente grosso modo 60% des habitants ? Ou plus précisément 60% des électeurs ?

NON !

C’est bien fait, je dois honnêtement le reconnaitre, car le critère n’est pas le nombre d’habitants, mais celui des délégués, la fameuse colonne de droite de votre récent bulletin de vote :

L’équation devient maintenant :

-la commune toute seule a 15 délégués, dont 12 de sa propre majorité  :        1 = 12

-les 19 autres communes (qui ne représentent que 40% des habitants) ont :  19 = 40

La commune centre devient  minoritaire avec  20% des délégués ! !

Les mathématiques sont impitoyables : le Maire battu de la commune-centre s’allie avec ses collègues des petites communes de la même majorité présidentielle (cette fois-ci, il ressort son sigle), et rassemble 26 voix sur 50 exprimés : il devient majoritaire ! Tel le phénix, il renait de ses cendres. Ou encore, tel un magicien, il remonte sur scène : le troisième tour lui revient.


Chapeau l’artiste !

Je le devinais : la commune-centre chez qui se passe l’essentiel des évènements d’avenir, et qui dispose de 27 conseillers majoritaires ; et six conseillers d’opposition, dont trois à l'intercommunalité, va se voir contraindre par eux : trois des six élus battus, qui ont recueilli 38% des suffrages !

La démocratie est décidément pleine de détours !

Je crois que je vais reprendre mon autobus, mon blog et mes occupations favorites

les voies du Seigneur sont impénétrables ?

celles de la politique aussi !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire