mercredi 26 décembre 2012

Sphinx tête de mort : 1878-2012


 





















La trève des confiseurs m’offre un moment propice pour feuilleter mes vieux atlas de lépidoptères : on ne peut que s’émerveiller devant la précision des dessinateurs de 1878 : artist Alphonse Lunel.  J.B. Baillierre, Paris, 1878. Manual of the Natural History of the Three Kingdoms, 1850. Atlas de Seitz…Va savoir pourquoi, je reste fasciné par Acherontia Atropos, le voleur de nos ruches, avant que les abeilles meurent toutes seules sous les effets divers de molécules ingénieusement répandues dans la nature. Il a un cousin, lachesis, dont la tête de mort est encore plus subtilement dessinée.
  
 






















Nous sommes 134 années plus tard. En crise par rapport aux performances dont nous rêvions...mais en réalité combien fortunés ! Au sens fortunatos, "bien heureux", de Virgile. Peut-être dispose-t-on de moins de dessinateurs aussi précis dans le dessin documentaire. Mais la technique de la photographie a explosé, et on peut aujourd’hui réaliser tout seul de superbes macro, les développer en un instant, les recadrer, les retoucher, et les faire partager aux copains en les affichant sur flickr !




















Je vous offre ces merveilleux Sphingidae

pour les fêtes de fin d’année !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire