dimanche 1 avril 2018

des roues à rayon pour "mes gros jouets Citroën"

Depuis précisément treize ans, je tente avec un relatif succès de poursuivre l'oeuvre d'André  Citroën, oeuvre reprise dans les années 1980 par ce Monsieur Brepsomn, citoyen Suisse, dont je n'ai pas réussi (encore) à retrouver précisément la trace.

Je vous ai annoncé des nouvelles pour l'année 2018 : la belle verte sedan va bien finir par arriver, (avec sa facture des frais de douane), des Etats Unis d'Amérique. Rêve de métal a miraculeusement récupéré les pièces de fonderie des B14 au 1/7è, issues des anciens stocks de Brepsomn, et avec, quelques caisses de pièces détachées. Du coup, nous avons décidé de lancer la construction de trois nouveaux caddies....



roues B37 Bugatti au 1/8è, avec le pneu lisse Citroën au 1/7è: le diamètre est bon, mais l'essieu trop fin

Pour ma part, je poursuis depuis treize ans le fantasme de chausser quelques voitures de roues à rayon. De vraies roues à rayon, aux dimensions identiques aux roues Citroën embouties d'origine, même diamètre (avec pneus) de 10 cm. Et même épaisseur, pour pouvoir s'enfiler sur les essieux existants de 12,5 mm.

Pour cela, inimaginable de recourir à des pièces existantes : des roues au 1/8 de Bugatti Art-collection-auto (pour autant qu'il en reste), ou pire des roues d'Alfa-Roméo de la marque Pocher qui pourtant ont belle allure, car dans les deux cas, elles ne sont pas aux cotes des essieux.

roues Pocher, la jante constituée d'empilage de cercles métal et plastique

le top : l'Hispano de Jordi


Je contemple les roues de l'Hispano Suiza de Jordi. Je réalise qu'il vit non loin de Barcelone. Je me dis que Barcelone n'est pas si loin, et que dans les merveilles que m'a offertes la capitale de la Catalunya depuis toutes ces années, il y en a des tas qui m'ont échappé, dont précisément l'atelier de Jordi. Le voyage 2018 à Barcelone est programmé depuis longtemps, pas de problème pour s'y rendre.

Miracle, j'engage la conversation avec lui, le traducteur d'orthographe étant limite dans le passage du Français au catalan quand il s'agit de traduire "jante" ; "essieu" ; "filetage" ; "embout" ; "tambour de frein" et j'en passe.

le mot clé, dans notre cas, est "ruedas" !

Il insiste avec des croquis pour qu'il n'y ait pas méprise, et je lui envoie le minimum de pièces pour qu'il dispose de celles d'origine, essieux arrière et avant (car l'avant est équipé d'un raccord avec la barre de direction). Une roue complète, un bout en bois reproduisant la traverse.

















Et voilà quelques photos qu'il a prises pas à pas, que j'ai fait traiter par Lightroom pour les alléger, (ce qui explique ma signature-usurpée). Comme le disait Steve Jobs, c'est une révolution : 91 ans plus tard, il a créé les premières roues-rayon avec tambour de frein, susceptibles de remplacer les roues Citroën d'origine !

merci Jordi !

André Citroën (de là-haut) n'en croit pas ses yeux :

qu'au XXIè siècle, il y ait encore des amateurs assez fous pour continuer à fabriquer ses jouets !

on aimerait en présenter à Rétromobile

en février 2019

à moins que ce soit l'année d'après ?

je gamberge toujours sur une couleur adaptée

je sais bien qu'il s'agit d'une Delage :
je puis désormais rêver de ce genre de pare-brise
et de ces deux tons de couleurs pour mon prochain caddy !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire