mercredi 11 juin 2014

En faillite !



Commune en faillite !
il faut bien que la Justice soit armée, pour combattre l'indifférence. Elle tient
une balance, chez nous le plateau des dépenses penche
dans le mauvais sens

Vous vous souvenez de la célèbre phrase du Premier Ministre d’alors François Fillon : « je suis à la tête d’une France en faillite » !  Il parlait d’un Etat qui fait appel à l’emprunt dès le mois de juillet de chaque année, pour faire ainsi face à ses dépenses courantes comme le paiement des fonctionnaires et des retraités. La faute ? un Etat dopé à la théorie : la croissance par la consommation…à crédit !

Je vous ai déjà expliqué la conséquence pour chacun d’entre nous, puisque la dette, par ménage comprenant trois Français en moyenne, (et non pas par Français comme on le présente habituellement) est réellement de 87.000 €

Ca c’est pour l’Etat.

Mais il n’y a pas que lui, l’Etat : il y a les collectivités territoriales. Dont les communes, regroupées elles-mêmes en inter-communalités.
 
pour Jean Alaux, "la Justice ramène l'Abondance et l'Industrie sur Terre"
(1815, musée de Quimper)
Hier soir nous étions réunis en Conseil Municipal, pour présenter à la population, (la minorité était présente,  la même que celle qui est responsable de la faillite) les comptes passés, et les futurs, en commençant par l’héritage.

photo "la Dépêche du Midi" du 11 juin 2014, le Conseil en séance publique présente l'audit KPMG,
et l'ancien Maire s'indigne...que la séance ne se passe pas en Mairie !

Drôle d’héritage puisqu’il commence par une nouvelle dette. Oh, elle est bien modeste à côté de celle de l’Etat, ce qui explique qu’elle soit passée inaperçue : en 2012, elle était de 6600 Euros par ménage local. Quatre fois plus que la moyenne nationale ! Mais cela fait seulement 7,5% de la grosse (dette). Mieux encore, on la paie cette dette, par annuité : cela fait (seulement) 600 Euros par  ménage, presque rien… par rapport à la taxe foncière, d’environ 1400 Euros chez nous. Le reste de cette taxe foncière paie essentiellement la masse salariale des salariés de la Ville. C’est cette masse qui est coûteuse, il faut voir le luxe de matériels ; rotofils ; espaces verts ; locaux ; engins énormes ; sans compter évidemment les personnels qui les servent, et l’encadrement de haut niveau qui la manage, tout cela pour… embellir notre environnement. Montant : presque 9 millions… !

Donc notre dette n’est pas si terrible : c’est notre niveau de dépenses courantes qui l’est !

toujours armée, la Justice veille sur le repos du monde

Encore que la moitié (de notre dette) soit composée d’emprunts toxiques. Toxiques ? Vous en avez entendu parler à l’occasion des subprimes ! Ce genre de dettes est constitué par des emprunts à taux variables, souscrits par nos prédécesseurs : les premières années on ne paie pas d’intérêts, les électeurs sont contents. Mais les années suivantes, les intérêts sont indexés sur des ratios échappant à toute logique, tels que les annuités (pour les successeurs) peuvent être déraisonnablement énormes ! Le pire est peut-être à venir ? Ah oui : la dette c’est 27 millions environ. Annuité 2014 : 2,8 millions…quand-même ! Quand on joue avec les millions, on n’apprécie même plus les ordres de grandeur : c’est bien ça le problème !

Je reviens au pire : la dette n’est donc pas si grave : ce qui l'est, c’est le déficit annuel : une masse salariale de près de 9 millions (toujours des millions) alors que les recettes courantes ne sont que de 6,5 ! Toujours la folie des grandeurs ! Et l’intercommunalité n’a (bien sûr) quasiment rien économisé ! Au contraire, les services deviennent superfétaroires, faisant souvent double emploi. Ca communique très cher. Ca médiatise très cher. Ca finance des centres d’art contemporain (très cher). Cela paie des adjoints (trop nombreux). Cela reçoit le Tour de France (super mais bien cher....)

"Je dépense, donc je suis" aurait pu dire Descartes !


L'endettement de Saint-Gaudens en 2012   (source Cour Régionale des comptes)


Montant
Montant par habitant
Moyenne nationale par habitant
Encours de la dette
26 072 000 €
2 229 €
604 €
Annuité de la dette
2 315 000 €
198 €
88 €




Nous sommes donc en déficit : le chiffre : -2,5 à -3 millions.

à ce rythme, c’est -4,5 millions en 2019 : l’avenir est bien bouché !


La conclusion ? Une commune ne peut faire faillite. Elle ne peut licencier. Elle doit équilibrer ses comptes. Tout ce qu’elle peut faire, c’est stopper l’investissement….

…et augmenter les impôts locaux !

Nous sommes bons dès 2015 pour une hausse des taxes locales de…
...+ 50 %
et on s’étonne que nos compatriotes soient pessimistes ?
 
impartiale, la Justice équilibre les comptes

PS : l’audit nous était présenté par KPMG, société d’expertise comptable…de droit suisse : irréfutable !

Je vous ai déjà parlé de ce genre de sujets, récemment dans :
http://babone5go2.blogspot.fr/2014/04/resultat-negatif.html

Saint-Michel qui terrasse le dragon, donne l'exemple de la détermination 
du Juste qui défend l'intérêt général

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire